Les Elfes

Original Text: 

Representative French Poetry, ed. Victor E. Graham, 2nd edn. (Toronto: University of Toronto Press, 1965): 86-87. Poèmes et -poésies, 1855 (Poèmes barbares).

1Couronnés de thym et de marjolaine,
3Du sentier des bois aux daims familier,
4Sur un noir cheval, sort un chevalier.
5Son éperon d'or brille en la nuit brune;
6Et, quand il traverse un rayon de lune,
7On voit resplendir, d'un reflet changeant,
8Sur sa chevelure un casque d'argent.
9Couronnés de thym et de marjolaine,
10Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.
11Ils l'entourent tous d'un essaim léger
12Qui dans l'air muet semble voltiger.
13-- Hardi chevalier, par la nuit sereine,
14Où vas-tu si tard? dit la jeune Reine.
15De mauvais esprits hantent les forêts;
16Viens danser plutôt sur les gazons frais. --
17Couronnés de thym et de marjolaine,
18Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.
19-- Non! ma fiancée aux yeux clairs et doux
20M'attend, et demain nous serons époux.
21Laissez-moi passer, Elfes des prairies,
22Qui foulez en rond les mousses fleuries;
23Ne m'attardez pas loin de mon amour,
24Car voici déjà les lueurs du jour. --
25Couronnés de thym et de marjolaine,
26Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.
27-- Reste, chevalier. Je te donnerai
28L'opale magique et l'anneau doré,
29Et, ce qui vaut mieux que gloire et fortune,
30Ma robe filée au clair de la lune.
31-- Non! dit-il. -- Va donc! -- Et de son doigt blanc
32Elle touche au cœur le guerrier tremblant.
33Couronnés de thym et de marjolaine,
34Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.
35Et sous l'éperon le noir cheval part.
36Il court, il bondit et va sans retard;
37Mais le chevalier frissonne et se penche;
38Il voit sur la route une forme blanche
39Qui marche sans bruit et lui tend les bras:
40-- Elfe, esprit, démon, ne m'arrête pas! --
41Couronnés de thym et de marjolaine,
42Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.
43-- Ne m'arrête pas, fantôme odieux!
44Je vais épouser ma belle aux doux yeux.
45-- O mon cher époux, la tombe étemelle
46Sera notre lit de noce, dit-elle.
47Je suis morte! -- Et lui, la voyant ainsi,
48D'angoisse et d'amour tombe mort aussi.
49Couronnés de thym et de marjolaine,
50Les Elfes joyeux dansent sur la plaine.

Notes

2] Heine, in De l'Allemagne (Paris, 1835), tells a Swedish legend about the Knight Olaf who refuses to dance with the queen of the elves. Back to Line
RPO poem Editors: 
Victor E. Graham
Data entry: Sharine Leung
RPO Edition: 
2012
Rhyme: 
Special Copyright: 

Second edition copyright © 1965 University of Toronto Press. Reprinted with permission of the publisher, from which written permission must be obtained for any other edition or other means of reproduction.