L'Alouette et ses petits, avec le Maitre d'un champ

Original Text: 

Representative French Poetry, ed. Victor E. Graham, 2nd edn. (Toronto: University of Toronto Press, 1965): 23-24. From Fables IV, xxii, 1668.

2Voici comme Esope le mit
3En crédit:
4     Les alouettes font leur nid
5     Dans les blés quand ils sont en herbe,
6     C'est-à-dire environ le temps
7Que tout aime et que tout pullule dans le monde,
8     Monstres marins au fond de l'onde,
9Tigres dans les forêts, alouettes aux champs.
10     Une pourtant de ces dernières
11Avoit laissé passer la moitié d'un printemps
14D'imiter la nature, et d'être mère encore.
15Elle bâtit un nid, pond, couve et fait éclore
16A la hâte; le tout alla du mieux qu'il put.
18     Se trouvât assez forte encor
19     Pour voler et prendre l'essor,
20De mille soins divers l'alouette agitée
21S'en va chercher pâture, avertit ses enfants
22D'être toujours au guet et faire sentinelle.
23     "Si le possesseur de ces champs
25     Ecoutez bien: selon ce qu'il dira,
26     Chacun de nous décampera."
27Sitôt que l'alouette eut quitté sa famille,
28Le possesseur du champ vient avecque son fils.
29"Ces blés sont mûrs, dit-il, allez chez nos amis
30Les prier que chacun, apportant sa faucille,
31Nous vienne aider demain dès la pointe du jour."
32     Notre alouette, de retour,
33     Trouve en alarme sa couvée.
34L'un commence: "Il a dit que, l'aurore levée,
35L'on fît venir demain ses amis pour l'aider.
36--S'il n'a dit que cela, repartit l'alouette,
37Rien ne nous presse encor de changer de retraite;
39Cependant soyez gais; voilà de quoi manger."
40Eux repus, tout s'endort, les petits et la mère.
41L'aube du jour arrive, et d'amis point du tout.
42L'alouette à l'essor, le maître s'en vient faire
43     Sa ronde ainsi qu'à l'ordinaire.
44"Ces blés ne devraient pas, dit-il, être debout.
46Sur de tels paresseux à servir ainsi lents.
47     Mon fils, allez chez nos parents
48     Les prier de la même chose."
49L'épouvante est au nid plus forte que jamais.
50"Il a dit ses parents, mère, c'est à cette heure..."
51     "Non, mes enfants, dormez en paix;
52     Ne bougeons de notre demeure."
53L'alouette eut raison, car personne ne vint.
54Pour la troisième fois, le maître se souvint
55De visiter ses blés. Żë Notre erreur est extrême,
56Dit-il, de nous attendre à d'autres gens que nous.
57Il n'est meilleur ami ni parent que soi-même.
58Retenez bien cela, mon fils. Et savez-vous
60Nous prenions dès demain chacun une faucille:
61C'est là notre plus court, et nous achèverons
62     Notre moisson quand nous pourrons."
63Dès lors que ce dessein fut su de l'alouette:
65     Et les petits en même temps,
66     Voletants, se culebutants,

Notes

1] s'attendre à: here, to rely on. Back to Line
12] amours is feminine in the plural. Back to Line
13] A toute force: Anyhow. Back to Line
17] nitée: nichée. Back to Line
24] avecque(s) is archaic for avec. Back to Line
38] tout de bon: really. Back to Line
45] tort qui: celui a tort qui. Back to Line
59] famille: the members of the household (including servants). Back to Line
64] C'est ce coup: Now is the time. Back to Line
67] sans trompette: quietly (military term). Back to Line
RPO poem Editors: 
Victor E. Graham
Data entry: Sharine Leung
RPO Edition: 
2012
Rhyme: 
Special Copyright: 

Second edition copyright © 1965 University of Toronto Press. Reprinted with permission of the publisher, from which written permission must be obtained for any other edition or other means of reproduction.