Extase

Original Text: 

Representative French Poetry, ed. Victor E. Graham, 2nd edn. (Toronto: University of Toronto Press, 1965): 54. From Les Orientales, xxxvii, 1828.

1J'étais seul près des flots, par une nuit d'étoiles.
2Pas un nuage aux cieux, sur les mers pas de voiles.
3Mes yeux plongeaient plus loin que le monde réel;
4Et les bois, et les monts, et toute la nature,
5Semblaient interroger dans un confus murmure
6     Les flots des mers, les feux du ciel.
7Et les étoiles d'or, légions infinies,
8A voix haute, à voix basse, avec mille harmonies,
9Disaient, en inclinant leurs couronnes de feu;
10Et les flots bleus, que rien ne gouverne et n'arrête,
11Disaient, en recourbant l'écume de leur crête:
12     -- C'est le Seigneur, le Seigneur Dieu!
RPO poem Editors: 
Victor E. Graham
Digital editor: Ian Lancashire
Data entry: Sharine Leung
RPO Edition: 
2012
Rhyme: 
Form: 
Special Copyright: 

Second edition copyright © 1965 University of Toronto Press. Reprinted with permission of the publisher, from which written permission must be obtained for any other edition or other means of reproduction.